Consultez les archives des cas de 1994 à 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015

Or * | Argent | Bronze

CAUCHEMAR DE FEMME

Voir la campagne

Catégorie : Petits budgets | Annonceur : SAMUSOCIAL DE PARIS | Agence : PUBLICIS CONSEIL |



Réalisation de l'interview : JG Tordjman - Cinema scene Production -

Objectifs :

En 2011, le nombre des femmes seules et sans abri a augmenté de 35,2% vs 2010 à Paris. Elles sont 4 086 a avoir appelé au moins une fois le numéro d’urgence du Samusocial de Paris (115). Pour beaucoup, le recours à l’aide d’urgence (115) est le seul espoir. En 2011, 16 082 nuitées ont été attribuées à des femmes dans les centres d’hébergement d’urgence. Pourtant, faute de moyens financiers, le Samusocial de Paris se voit contraint de fermer son seul centre d’hébergement dédié spécifiquement aux femmes, avec une date butoir fixée au 31 mai 2012. Dès lors, les 52 femmes qui y sont hébergées n’auront plus de lieu de mise à l’abri. L’objectif est donc des plus clairs : maintenir ce centre ouvert. Et la problématique des plus simples : comment y parvenir sans budget. Car la garantie d’un maintien du service requiert une enveloppe de l’ordre de 8 millions d’euros. Or, le Samusocial de Paris se refuse à lancer un énième appel aux dons, estimant que le grand public est suffisamment sollicité par les associations caritatives et que seuls les pouvoirs publics peuvent réunir une telle somme.

Moyens :

Pour maintenir le centre d’hébergement ouvert, le service d’urgence va s’appuyer sur la puissance et la viralité des réseaux sociaux, interpeller et mobiliser le grand public et les leaders d’opinion sur le sort de ces femmes. La campagne s’articule autour de trois volets : lancement d’une pétition en ligne relayée via Twitter et sur la page Facebook du Samusocial, diffusion de bannières web teaser pour susciter l’intérêt et drainer du trafic sur la page Facebook, relais en relations publiques pour sensibiliser les leaders d’opinion et toucher un public très large. Comment créer le buzz ? En confiant à Frédéric Schoendoerffer (Braquo, Scènes de crime, Switch) la réalisation d’un film impliquant et interactif qui place l’internaute au cœur de l’action et qui lui donne la possibilité d’agir concrètement via Facebook ou Tweeter.

Résultats :

En une semaine 18 000 signatures sont partagées sur Facebook et Twitter et plus de 1 500 bloggeurs diffusent la campagne. Au total, 2 160 000 personnes se trouvent exposées à la communication. Devant l’ampleur de la mobilisation, les pouvoirs publics débloquent le budget nécessaire au maintien en activité du centre d’hébergement. Frédéric Schoendoerffer a réalisé gracieusement le film, la maison de production Quad a offert toute la production et la post production (budget estimé à 350 000 euros), la production et l’hébergement du site ont été offerts par Integra (budget estimé à 15 000 euros), Lagardère Publicité et Auféminin.com ont délivré pour 12 000 euros de bannières gracieuses, BlogBang a offert pour 8 000 euros de bannières gracieuses.


Crédits : Annonceur : Samu social de Paris – Responsables annonceur : Éric Molinié et Stéfania Parigi – Agence : Publicis Conseil – Responsables agence : Débora Guarachi et Emmanuelle Henry.

Ariane Warlin - Stratégies - www.strategies.fr